Optimisez le site PrestaShop en lui-même - Refeo.com

Optimisez le site PrestaShop en lui-même

SEO-Prestashop-Optimiser-Site

70.Evitez les plug-ins obligatoires

Aujourd’hui peu de choses obligent un webmaster à recourir à des plug-ins externes. Le html 5 permet à peu près toutes les libertés et même le flash n’est plus vraiment nécessaire. Si vous aviez besoin que vos visiteurs installent un plug-in spécifique, reconsidérez deux fois votre besoin. N’y a-t-il pas une solution plus standard qui ferait le même office ?

71.Assurez-vous de ne pas avoir de virus

Un pirate peut compromette votre site sans pour autant que vous le sachiez : il va utiliser votre serveur pour ses besoins, sans bruit. Google surveille aussi ce genre de faiblesse et vous en informe par deux outils : le Google Webmaster Tools et l’outil de diagnostic externe, que vous devez effectuer de temps à autre en mettant votre site dans l’url suivante : http://www.google.com/safebrowsing/diagnostic?site=Google.com . Si vous recevez un message dans Google Webmaster Tools à propos d’un virus, prenez immédiatement les mesures nécessaires, la sanction est lourde et immédiate : blacklistage des pages dans Google. Corrigez le tir, informez Google par GWT et tout rentrera dans l’ordre.

Accès : http://www.google.com/safebrowsing/diagnostic?site=votresite.com

Générez le fichier robots.txt

Simple et efficace, PrestaShop permet de générer un fichier robots.txt automatiquement. Dans la plupart des cas celui-ci suffira parfaitement. Si vous deviez le modifier de manière plus spécifique, cela passe par un accès au fichier en lui-même (FTP ou SFTP en général). Pour ce faire, demandez à votre webmaster de faire les modifications. Par contre, ne regénérez jamais votre fichier si vous l’avez modifié : vous écraseriez vos modifications. Pour voir si vous avez ou non un fichier robots.txt rendez-vous à l’adresse suivante : votresite.com/robots.txt, si c’est une page 404, vous n’avez pas de fichier. Si c’est un fichier texte, vous en avez un !

Accès : [Préférences] / [SEO & URL] / Génération du fichier robots.txt

047-generer-fichier-robots

72.Faites le choix d’un site “responsive”

Un design « responsif » est en fait un thème qui s’adapte à l’écran utilisé pour visionner le site, en redimensionnant les images et déplaçant le texte. Si vous avez envie d’avoir un bon positionnement de votre site internet sur les smartphones, vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Un thème adaptatif, s’installe une fois pour toutes, ceci fait, vous n’avez rien de particulier à faire ! Pour voir comment votre site se comporte sur un écran plus petit avec votre ordinateur fixe, il vous suffit de redimensionner la fenêtre de votre navigateur, vous pourrez alors voir ce qu’il en est.

La méthode du pauvre si vous ne pouvez pas mettre à jour votre thème est de « leurrer » Google avec deux lignes de code destinées à lui laisser penser que oui, votre site est bien responsive. Pour les curieux, c’est par ici : http://www.love-moi.fr/2015/03/ranker-sur-mobile-partir-du-21-avril-en.html.

Accès : mise à jour ou changement de thème. Eventuellement, modification du code source

73.Chassez les 404

Une 404 c’est une page en erreur, qui n’existe pas ou plus. Vous devez éviter d’en avoir sur le site, car c’est un signal de mauvaise qualité. Pour les chasser, il y a deux solutions : les prévenir et les traquer. Pour les prévenir, vous devez trouver une solution avant d’en créer ! Un produit qui sort de la boutique, c’est une page 404 potentielle, de même qu’une catégorie. Heureusement PrestaShop a tout prévu et permet de choisir le comportement d’un produit qu’on désactive. J’avais déjà proposé une solution en archivant, mais à défaut, une redirection 301 est une solution propre. PrestaShop propose aussi une redirection 302, qui a un caractère temporaire : à utiliser si vous pensez remettre en ligne le produit dans les semaines à venir. Si vous n’êtes pas sûr, une 301 que vous annulerez ensuite est acceptable. Les deux seules erreurs à ne pas commettre sont de mettre une 404 ou même de supprimer le produit (qui est pire que tout : pas de retour en arrière possible et 404 immédiate…)

Des 404, nul n’étant parfait vous en aurez forcément. Google Webmaster Tools peut vous y aider. L’autre option consiste à parcourir le site comme le ferais un moteur avec un logiciel ad hoc. Screaming Frog (gratuit et payant) ou Xenu (gratuit) sont deux possibilités. Ce n’est pas parfait (ils peuvent se perdre dans les méandres des urls du site, d’où un paramétrage un tantinet complexe) mais vous pourrez en trouver quelques unes et voir éventuellement pourquoi elles ont été créées.

Accès : http://www.screamingfrog.co.uk/SEO-spider/

048-screamingfrog

Accès : http://home.snafu.de/tilman/xenulink.html

049-xenu

(oui, je sais, l’image est bizarre, mais le logiciel est bien)

74.Ayez un certificat SSL valide

Petite révolution dans le microcosme du SEO, Google a annoncé été 2014 un bonus pour les sites en SSL (donc dont les urls commencent par le protocole https:// au lieu de http://). Pour bien faire il vous faut un certificat valide (à négocier avec votre hébergeur, c’est payant) et le paramétrage ad hoc dans les paramètres de PrestaShop.

Accès : au niveau du registrar pour l’achat du certificat SSL + webmaster pour la mise en place

75.Assurez-vous d’avoir une IP géolocalisée

L’adresse IP de votre serveur est fournie par votre hébergeur. Si vous en utilisez des exotiques, vous pourriez avoir une IP située en Allemagne ou ailleurs. Pour un site qui viserait la France, c’est perfectible, sans devoir être une priorité absolue. Pour trouver l’adresse IP de votre site : http://www.mon-ip.com/adresse-ip-site-internet.php

Accès : au niveau de l’hébergeur

76.Utilisez les rich snippets

Les « rich snippets » sont un moyen de structurer l’information que vous donnez à vos visiteurs à destination des moteurs de recherche. Note moyenne, nombre d’avis, etc. L’avantage recherché est surtout une visibilité plus importante dans les pages de résultats de recherche en référencement naturel. Les petites étoiles attirent le clic…

Hélas, cette fonctionnalité (qui devrait être native, objectivement) n’est disponible qu’à travers des addons (ou une modification manuelle des fichiers source du thème…). Plusieurs addon PrestaShop sont disponibles à vous de faire votre choix !

Un post du blog officiel de PrestaShop en parle : https://www.PrestaShop.com/blog/fr/ajouter-les-rich-snippets-PrestaShop-quels-avantages/.

Accès : addon spécifique

77.Mettez en place les fils d’Ariane

Les fils d’Ariane (« breadcrumbs » en anglais) sont une façon de structurer votre arborescence de catalogue PrestaShop. Affichés sur les pages ils montrent au visiteur où il se trouve sous la forme suivante : site >> catégorie >> sous catégorie >> produit, le tout cliquable. De nombreux bénéfices résultent d’un fil d’Ariane bien conçu : une meilleure ergonomie de navigation, une présentation spécifique dans les résultats de recherche de Google (il remplace l’url en vert par le fil d’Ariane plus élégant) et un signal de qualité envoyé aux moteurs.

Pour la mise en place, ici aussi, il faut recourir à un addon, souvent celui en charge des rich snippets le fait aussi. Mieux vaut un addon tout en un (rich snippet + fil d’ariane) sur ce point. Pour les amoureux du code source, voici où trouver quelques pistes pour mettre cela en place : http://www.effi10.com/PrestaShop-rich-snippet-fil-ariane/.

Accès : addon spécifique

78.Configurez les urls canoniques

Une url canonique est celle qui fait référence dans le cas (fréquent !) où plusieurs urls mènent à la même page. On indique au moteur de recherche (c’est totalement transparent pour un visiteur) quelle url doit être indexé pour la présente page. Cela évite le contenu dupliqué. PrestaShop supporte cela nativement et c’est très bien ainsi ! Vous avez trois réglages possibles : 1) aucune redirection, c’est la plus mauvaise option. 2) 302, à utiliser lors de la création de la boutique, 3) 301, à utiliser une fois votre site lancé. Si vous devez ajouter ultérieurement des produits, restez tout de même sur le réglage 301.

Accès : [Préférences] / [SEO & URL] / Configuration des urls

050-url-canonique-prestashop

79.Interdisez les urls accentuées

Les urls accentuées ne sont pas nécessairement un frein au référencement naturel, mais elles sont encore marginales et peuvent finalement perturber vos visiteurs. Oubliez-les !

Accès : [Préférences] / [SEO & URL] / Configuration des urls

051-urls-accentuees

80.Activez les urls simplifiées

Une url simplifiée est une url lisible par un visiteur (et de fait plus facile à taper dans une barre d’adresse). Par ailleurs, elle contient aussi des expressions clés qui sont utiles pour le SEO de PrestaShop. Mais pour cela il faut les activer (elles doivent l’être par défaut). Si votre site ne les supporte pas, c’est une configuration au niveau du serveur qu’il faut amender.

Accès : [Préférences] / [SEO & URL] / Configuration des urls

062-configuration-urls-simplifiees

81.Faites les mises à jour

Attention, ce conseil est à prendre avec précaution. Les mises à jour de PrestaShop (comme toute solution e-commerce d’ailleurs) sont complexes et peuvent générer de nombreux conflits difficilement résolubles : un thème qui ne passe plus tout à fait, des addons incompatibles, etc. La théorie du SEO veut qu’un site à jour est mieux perçu par Google (il vous envoie parfois des mails depuis le webmaster tools pour vous dire que vous devriez faire une mise à jour !). Cela posé, une mise à jour est un process onéreux et risqué. Vous devez peser le pour et le contre et, surtout, faire la migration sur un serveur de test. A titre personnel, sauf mise à jour de sécurité, j’attends toujours quelques semaines avant de faire une éventuelle modification. Cela permet de mettre à jour vers une version qui aura été débuggée et les addons seront compatibles.

Accès : webmaster car une mise à jour de PrestaShop est un process complexe

82.Mettez un avertissement “cookies”

C’est une directive européenne obligatoire… Rien ne prouve réellement que les moteurs « vérifient » sa présence mais c’est aussi un signe de qualité. Ici pas trop de choix, un addon sera la meilleure solution (ou l’éternelle mauvaise idée de surcharger le code du thème)…

Accès : addon spécifique

83.Indiquez le nom de la boutique

Le nom de votre boutique PrestaShop sert à beaucoup de choses (mails avec les clients, contenus des urls par défaut, etc.). Vous ne pouvez pas vraiment l’optimiser pour le référencement naturel. Mettez-y le nom de votre marque ou le nom de domaine du site, sans les www. Quoi qu’il en soit, faites le plus court possible : c’est autant de place que vous laissez à vos titres !

Accès : [Préférences] / [Coordonnées] / Coordonnées

063-nom-boutique-prestashop


download-ebook-seo-prestashop

Pour télécharger – Gratuitement – ce livre blanc au format PDF sur le Référencement Naturel de PrestaShop (75 pages) vous pouvez :

  • Partager un lien sur les réseaux sociaux vers ce blog

 

Précédent : Optimisez la rapidité de PrestaShop << Sommaire Guide SEO PrestaShop >> Suivant : Les principaux paramétrages SEO de Google Webmaster Tools